Son Histoire

El Pueblo de Los Angeles PlazaEl Pueblo de la Reina de Los Angeles Plaza

Fondé en 1781 par le gouverneur espagnol Felipe de Neve, le village s’appelait à l’époque “El Pueblo de la Reina de Los Angeles”, il est bâti dans une vallée peuplée de tribus indiennes depuis 13 000 ans, notamment les Tongvas et les Chumash. Au moment de sa fondation, le village ne comptait que quelques habitants d’origines africaines, indiennes et espagnoles. Elle devint rapidement un centre pour l’élevage de bovins. Après 1821 (indépendance du Mexique), la bourgade connaît une période de développement économique et démographique, de 1820 à 1841, la population passa de 650 à 1680 habitants. À partir de 1842, une ruée vers l’or commence au Nord de la ville, ce qui amena une industrie minière importante.

 

La bataille de Los Angeles

En 1846, la guerre américano-mexicaine arrive en Californie, les troupes américaines déclarent l’indépendance par rapport au Mexique, bien que les troupes mexicaines repoussent les Américains pour un temps, Los Angeles finira par tomber aux mains du Lieutenant Colonel John C. Frémont. En 1847, la Californie rejoint les États-Unis suite à la signature du traité de capitulation au Col de Cahuenga. Trois ans plus tard, Los Angeles devient officiellement une ville avec ses 1.734 habitants, puis passe à 5.000 en l’espace de 10 ans. De 1875 à 1910, la ville connaît un nouvel accroissement démographique et territorial, d’une part grâce à l’arrivée de la voie ferrée du Pacifique Sud en 1876, grâce à la découverte de pétrole en 1892 puis en 1899 grâce à la construction du port San Pedro qui conduira à l'absorption du comté par Los Angeles en 1909.

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fe/Los_angeles_1908.jpgLos Angeles en 1909

Au cours de la Première Guerre mondiale, le cinéma prend son essor à Hollywood. En effet, profitant d’un cinéma européen affaibli par la guerre, Hollywood devient rapidement “La Mecque mondiale du cinéma”, attirant les plus grands acteurs et donnant naissance à certains des plus grands studios cinématographiques tels que Warner Brothers Studios ou Metro-Goldwyn-Mayer, en 1923 le panneau Hollywood est construit. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, Los Angeles produit des avions, des armes et des munitions, des milliers d’Américains et d’afro-américains migrent vers L.A. pour travailler à l’usine. En 1950, la ville est devenue un géant industriel et financier suite à la production de la guerre et la migration, la ville était alors une des plus grandes productrices de voitures, de pneus, de meubles, et de vêtements. Cette croissance attira les constructeurs immobiliers et transforma le paysage avec l’expansion des banlieues.

 

Los Angeles dans les années 90

Puis en l’espace de 50 ans, la ville se désindustrialise, dans les années 90 les dernières usines automobiles, pneumatiques et d’acier ont fermées, toutes activités agricoles et d’élevage sont déplacées au Nord de la ville dans le comté de San Bernardino. Ces changements dans l’économie bouleversent l'environnement social de la ville, bien que le chômage se réduise à cette époque, la plupart des emplois demandent une faible qualification, sont peu payés et sont souvent occupés par les immigrants récents qui arrivent en grand nombre d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Cette situation engendra un appauvrissement des foyers, notamment dans les banlieues Sud & Est, et la ville devint majoritairement minoritaire.

 

Los Angeles de nos jours

Aujourd’hui, Los Angeles est la deuxième ville la plus peuplé des États-Unis et la 3e ville la plus riche du monde par le PIB, elle est devenue une mégapole. Son activité principale réside dans la production du divertissement cinématographique, télévisuel, musicale et artistique. L’industrie aéronautique et pétrolière autrefois florissant a été remplacé par la finance, les télécommunications, la loi, la santé, le sport et le transport. La ville dispose d’une des zones portuaires les plus importantes aux États-Unis.

 

San Bernardino

Le comté de San Bernardino a été fondé en 1853 à partir de morceaux du comté de Los Angeles, il est le plus vaste comté de Californie et des États-Unis, il est principalement composé des zones rurales, désertiques et montagneuses, avec quelques communes éparses telles que Morro Bay au Nord, Victorville au Sud et Calipatria à l’Est. L’activité du comté réside notamment dans l’exploitation agricole autour de Calipatria, l’exploitation minière à Mountain Pass Rare Earth Mine et l’exploitation forestière au Sud de Morro bay.


La nouvelle vague

Une nouvelle vague d’immigration touche Los Angeles, et ce malgré la menace du “Big One” renforcée par l’activité récente de la faille de San Andreas. Le contexte économique de la région persuade le reste du monde que le rêve américain se trouve à La-La-Land...