L'état d'esprit

J’ai souvent vu beaucoup de désaccords quand il s’agit de gens qui parlent de la façon la plus souhaitable de faire du jeu de rôle. Le débat porte presque systématiquement sur la distinction entre le jeu de rôle et la vie réelle.

Permettez-moi d’abord de désigner quelques termes:

  • Le premier argument qui est celui de la vraie vie, c’est-à-dire que vous devriez incarner votre personnage comme si vous étiez dans la vie réelle.

  • Le second argument est que vous devez incarner votre personnage comme vous le souhaitez.

 

L’un est plus réaliste, tandis que l’autre est considéré par certains comme plus « amusant ». Maintenant, revenons à ce que je disais. De nos jours, vous ressentez « deux camps » ; qui fait pression pour l’un de ces deux argumentaires. En disant quelque chose du genre « c’est un jeu vidéo donc je vais jouer d’une manière amusante ». Ce sont des représentations de discours du jeu de rôle comme vous le désirez. Généralement, la majorité fait l’éloge de l’argument du jeu de rôle comme vous désirez parce qu’il dénigre un désagrément commun que nous avons probablement tous vécu : les plaintes OOC. Plus encore, il tient en respect quelque chose que nous voulons tous : du plaisir. 

Autrefois, je me souviens d’un ami qui disait ceci : « Si vous rédigez un message avec une grammaire correcte ainsi qu’une bonne structure, les gens soutiendront votre argument, quel que soit son contenu ». Selon ce que j’ai pu voir avec mes années de pratique, cela est vrai dans la plupart des scénarios. Je me souviens d’une situation qui m’avait « marqué ». Par cela même que quelques jours plus tard, quelqu’un publie des messages sur les joueurs non roleplay ainsi que sur les « cowboys ». Ils disaient que leur expérience de jeu avait été ruinée par un crétin qui n’a pas effectué une situation réaliste, qui s’est enfui alors que dix individus armés le braquaient, qui a refusé de donner des informations sous la torture ou quelque chose d’analogue. Ce qui se passe, c’est que les personnes qui disent : « Oui, c’est un jeu, amusons-nous ! » demeurent aussi ceux qui soutiennent les gens qui disent « Donnez lieu à du jeu de rôle comme dans la vie réelle, apprenez à perdre de temps en temps ; personne n’est un surhomme. » 

Lorsque vous êtes la personne avec dix armes pointées sur vous, vous êtes un partisan de l’argument du : « Faites du jeu de rôle comme vous le voulez ». Tandis que quand on est l’un des dix individus, on veut qu’il perde dans cette scène. En d’autres termes, vous soutenez l’argument qui semble le mieux correspondre à vos besoins dans la situation particulière. Eh bien, arrêtez.

Quant'à moi Bacchus ? Personnellement, je suis un de ces « hardcore » (bien que je ne vois rien de trop hardcore à ce sujet) qui dit que vous devriez jouer de façon réaliste. D’une certaine façon, le mot « réalisme » est devenu très tabou de nos jours, pour des raisons que je ne comprendrai jamais. Je ne saisis pas pourquoi la majorité des gens ne ressentent pas la même chose, puisqu’après tout, n’êtes vous pas tous venus ici pour jouer sur un serveur « roleplay » ? Personnellement, je ne pense pas que donner à votre personnage un pénis de 50 centimètres et la capacité de soulever un camion soit acceptable parce que c’est la façon dont vous voulez écrire votre personnage.

Eh bien, voilà le problème avec vous tous ceux qui disent « Faites du jeu de rôle comme vous le voulez ». Le jeu de rôle implique la participation de tous. Vous souhaitez savoir comment faire cesser les plaintes OOC et les « no-rp » ? Je peux vous dire ce qui en est la cause : l’égoïsme et le mépris que les gens ont pour les autres personnages. Si vous souhaitez être un tueur en série, ça implique la mort d’autres personnages. Mais les joueurs derrière ces autres personnages ne veulent pas que leur personnage meure. Ils veulent que leur personnage vive jusqu’à l’âge de 80 ans et qu’il représente une fortune énorme. Mais vous voulez que votre personnage tue quelqu’un. Mais ils ne veulent pas que leur personnage meure… et ainsi de suite. La même chose avec l’exemple du violeur, il veut que son personnage viole des gens et ne soit jamais arrêté/mort. Mais personne ne veut se faire violer, et les forces de l’ordre veulent l’arrêter, etc.

Vous voyez quel est le problème ici ? Ordres du jour divergents. Nous voulons des choses pour notre personnage qui ne peuvent pas être conciliées avec ce que les autres veulent pour le leur. Nous ne pouvons pas tous être des meurtriers de masse qui ne meurent jamais ; parce que pour que cela se produise, il faut que quelqu’un soit en train de se faire tuer. C’est la raison pour laquelle les gens devraient être tenus de rendre des comptes au jeu de rôle avec sensibilité et réalisme. Pour moi, le réalisme est un principe directeur qui garde nos actions en jeu sous contrôle et empêche les gens de reculer vers le solipsisme égoïste. J’en ai assez de ces phrases « je pratique du jeu de rôle uniquement pour m’amuser », parce que tout ce que cela mène, c’est de se concentrer sur votre personnage, et seulement votre personnage. Si vous ne pensez pas que jouer réaliste est « amusant », alors les serveurs de type RPG ou deathmatch seront mieux adaptés pour vous. Le jeu de rôle, c’est plus que simplement taper un tas de commandes et avoir des statistiques persistantes. Juste parce que vous utilisez une multitude de commandes quand vous êtes en jeu ne fait pas de vous un surhomme. Cela ne fait pas un jeu de rôle légitime. Le jeu de rôle, c’est aussi une question de réalisme.

Et cela ne veut pas dire que le réalisme signifie plus de commandes ou encore moins « d’action » comme des fusillades ou des combats. Cela signifie simplement que les façons dont cela se produit, et les raisons qui les expliquent demeurent beaucoup plus sensées et moins susceptibles de causer de la frustration à l’égard du OOC.

Je comprends que c’est un jeu vidéo, et évidemment votre personnage peut être courageux. Si je vous torture avec un pistolet à clous, des coups violents et des testicules en état de choc avec des câbles de démarrage, vous devriez me dire ce que je veux savoir. Parallèlement, ne crachez pas au visage d’un patron de la mafia parce que c’est votre personnage. Tout le monde a ses limites, et la plupart des gens ont une limite relativement basse. Si les gens ne jouent pas de manière réaliste, nous nous retrouvons face à un affrontement de titans : deux personnes veulent gagner, mais une seule peut le faire. Le résultat de tout cela ? Des plaintes OOC, des rancunes, du potentiel deathmatch. Tout ce dont je n’aime pas expérimenter quand je viens sur un serveur.

Le meilleur « RP » se produit quand les gens incarnent leurs personnages de façon réaliste et raisonnable. Je ne sais pas où ce mythe selon lequel toujours jouer pour gagner et ne jamais perdre est amusant, et que faire du jeu de rôle de manière réaliste n’est pas amusant. Oui, le jeu de rôle exige que vous ayez au moins cinq secondes d’attention. Mais pour ceux qui sont patients, matures et sans être égoïstes dans toutes les situations, c’est très gratifiant. Non seulement c’est moins frustrant, mais le jeu qui en découle est amusant pour tous les groupes impliqués.

 

Raisonnement

Ce n’est pas quelque chose que je m’attends à ce que tout le monde fasse. Ce n’est même pas quelque chose que je m’attends à ce que quelqu’un fasse. Ce n’est là qu’un point que je tiens à souligner à tous ceux qui souhaitent intensifier leur jeu de rôle.

Dans la vie réelle, beaucoup de choses se passent. Les gens naissent, les gens meurent, les gens sont en colère, les gens pleurent, les gens mangent, les gens s’amusent, les gens boivent, les gens font de bonnes affaires, les gens font de mauvaises affaires, les gens deviennent riches, les gens se ruinent, les gens font des choses idiotes, et ainsi de suite, encore et encore. Le nombre de choses qui se produisent dans une heure de la vie s’avère suffisant pour remplir une bibliothèque d’histoire, et j’aime l’histoire. L’histoire nous a appris beaucoup de choses. Ces 300 spartiates qui ont résisté à une énorme quantité de Perses dans un petit col de montagne, pour ensuite faire un film à ce sujet avec Gérard Butler. L’histoire nous a également appris que chaque événement avait ses raisons d’être. La Révolution française, la Grande Charte, l’invasion mongole d'énormément de pays. Ils avaient tous des raisons.

Et je trouve que la raison, c’est quelque chose qui manque beaucoup sur les serveurs « roleplay » de nos jours. Oui, cela s’applique à la fois à OOC et IC, mais ce que vous faites la nuit n’est pas au serveur de décider, donc c’est un sujet de débat IC. Comme je l’ai si élégamment dit plus haut, tout a une raison. Pourquoi avez-vous acheté un coca au déjeuner ? Parce que vous avez soif. Pourquoi un coca ? Ils n’avaient plus de Sprite. Pourquoi n’êtes-vous pas allé à la machine Pepsi pour un 7-Up ? Vous n’aimez pas le Pepsi. Les choses simples peuvent avoir des histoires antérieures compliquées, mais cela ne signifie pas que chaque petite action en /me a besoin d’avoir des antécédents psychologiques énormes. Buvez juste le coca.

Ce qui devrait exiger un type d’histoire en arrière-plan, ce sont des actions majeures de toutes sortes. Les petits détails c’est bien, mais ils mènent tous à une grande image finalement. Chaque léger coup de pinceau peut mener à une Joconde, ou à une peinture inutile d’une boîte de soupe à la tomate. Pourquoi quatre membres d’un gang se sont-ils entassés dans une voiture et ont décidé de voler trois hommes sous la menace d’une arme à feu au quai de pêche ? Pourquoi ont-ils eu des armes ? Dans la vie réelle, cela pourrait remplir un livre d’histoires tellement il y a une pléthore de possibilités.

  • Un homme pourrait avoir une mère malade à la maison, pas de père, il fait faillite en essayant simplement de maintenir une éducation avec n’importe quel style de vie, ainsi que protéger la vie de sa mère.

  • Un autre pourrait tout bonnement être pourri gâté, en étant entré dans le mauvais groupe de personnes, puis a décidé que mendier une console de jeu à son père mal élevé prend plus de temps qu’entrer par effraction dans une boutique pour voler des gens pour l’argent à la place. Un choix qu’il va probablement regretter assez rapidement.

Je pourrais continuer, mais l’argument est assez simple.

Malheureusement, la plupart des gens pratiquent ce genre d’actions pour le plaisir OOC. « Allons voler les gens sur la jetée ». Aucun raisonnement, juste une déclaration. Soudain, plusieurs personnes avec des armes de poing et des fusils de chasse chargent le quai de pêche dans une Sultan. Ils le font pour « s’amuser », parce qu’ils veulent faire un petit changement, en plus d’avoir un frisson.

Il y a toujours deux versions à chaque histoire, cependant, et de toute évidence, le simple fait d’être impliqué dans une situation ne signifie pas que vous comprendrez instantanément tous les aspects du personnage de l’autre joueur en vous disant à l’intérieur de vous « Oh, je vois pourquoi il fait ça, pas besoin de le signaler, car on se fait tirer dessus pour ce qui ne semble pas être une raison raisonnable. Continuez ». La base de chaque sujet de « report » se repose sur l’ignorance. Soit quelqu’un a enfreint une règle en effectuant quelque chose d’idiot, soit quelqu’un veut dénoncer une autre personne pour avoir transgressé une règle parce qu’il ne comprend pas pourquoi c’est arrivé en premier lieu. Mais c’est ça le truc, juste parce qu’il y a une histoire en arrière-plan, est-ce que cela veut dire que vous l’utilisez vraiment ? Sur presque tous les sujets de signalement (report) que j’ai pu apercevoir auparavant durant mes années de pratique, la réponse à savoir de pourquoi quelqu’un a fait quelque chose est la même partout « Oh, tu m’as mis en colère, alors mon personnage a décidé de te tuer… » ou « Je joue un gangster donc évidemment il va te voler s’il peut… ». C’est une sorte de boîte de pétrie profonde, juste là. 

Pour parler franchement, les exemples comme dans le paragraphe ci-dessus ne sont pas une raison, ils sont une excuse. Ce sont deux choses très différentes, et j’espère que vous les assimilerez tous avec le temps. Une raison est plus dans le sens :

  • « Mon personnage vient d’apprendre que le chien de son meilleur ami s’est enfui, je porte une arme sur moi par mesure de sécurité. Je t’ai vu te diriger d’un pas décidé vers un chien seul lui ressemblant, puis tu en as profité pour essayer de le voler ».

Il y a de la profondeur là-dedans, même si ce n’est rien d’étonnant. Je me souviens d’un sujet sur un forum à propos des « gens qui ruinent les jeux de rôle », et d’une personne qui avait tiré sur un élu aux élections municipales lors d’un discours. Ce n’était pas un mauvais joueur (no-RP), il avait des raisons pour tout. Je l’ai encore à l’esprit, de mémoire je vais vous dire ce qu’il a répondu :

J’aimerais éclaircir un peu les choses concernant l’élu (peut-être que tout le monde s’en est remis, mais je me sens toujours comme un peu mal). Tout d’abord, je suis désolé. Eh bien, je me suis inscrit très récemment, et j’ai été instantanément intéressé par les élections municipales. J’ai commencé à faire des recherches et je suis rapidement devenu un fan de son concurrent (il semblait juste plus terre à terre, rien de personnel). Quand j’ai découvert qu’il avait son discours final, j’ai décidé que je l’écouterais sur place (IC). Si je n’aimais pas le discours (IC), je le suivrais à la fin de celui-ci et je me confronterais à lui. J’ai donc obtenu une arme à feu, trouvé quelqu’un pour conduire après le discours, puis je suis finalement arrivé au discours.

Au milieu du discours, des coups de feu ont éclaté et tout le monde a commencé à paniquer ; alors j’ai vu ça comme ma seule chance, j’ai tiré sur l’élu et je l’ai tué. J’ai couru vers le chauffeur et je suis sorti de là. Pour clarifier les choses, je suis vraiment désolé, je ne l’ai pas fait pour énerver les gens, j’avais de bonnes intentions (vraiment, je pensais que ça rendrait une scène intéressante telle que par exemple, tout le monde se demandait qui l’avait fait).

Voilà une raison. Vous voyez ? Une raison. Pas une excuse. Il n’a pas seulement dit : « Je n’aimais pas l’élu alors je l’ai tué. »

Nous avons tous un personnage, et nous jouons sa personnalité ou ses traits. La base de toute action est la personnalité. Une situation peut avoir un million de conséquences qui dépendent uniquement de l’humeur d’une personne, de sa personnalité et même de qui elle est. Un homme étourdi et irréfléchi qui a une journée horrible peut décider de frapper légèrement au visage la première personne qui l’ennuie. Notez que je n’ai pas dit de le tuer, puisque c’est honnêtement un tout autre sujet. Même une personne bien élevée et compréhensive lors d’une mauvaise journée pourrait faire de même. Quelqu’un qui vient de rompre avec sa petite amie, selon son personnage, pourrait s’éloigner des femmes pendant un certain temps, se saouler, se mettre au lit avec le premier « morceau de viande » le plus proche qu’il peut trouver, qui sait. Tout dépend de la personnalité de votre personnage, et non de la vôtre.

Je vais m’engager dans une petite tangente et simplement le dire carrément : FAITES UNE DISTINCTION ENTRE CE QUE VOUS VOULEZ FAIRE OOC ET CE QUE VOTRE PERSONNAGE A BESOIN DE FAIRE IC. Cela ne veut pas dire que ça doit être une corvée.

Vous avez votre personnage. Il vit sa vie, fait ce qu’il veut (remplissez littéralement les espaces vides avec votre propre personnage). Soudain, une situation troublante se présente. Votre maison doit être saisie parce que vous n’avez pas payé votre loyer. Qu’est-ce que vous faites maintenant ? Si vous n’avez pas d’amis en raison de votre solitude, vous pouvez peut-être obtenir un prêt. Vous pouvez peut-être convaincre le propriétaire à vous donner plus de temps, si vous êtes du genre charismatique. Ou peut-être que vous en avez marre de tout depuis que votre ami est à l’hôpital à la suite d’une fusillade, que votre père a encore battu votre mère et que vous n’avez tout simplement pas le temps de vous en occuper. Il est temps de prendre le fusil et de s'occuper des affaires, vous êtes du genre en colère et vous ne pensez à rien.

Que ferait votre personnage dans la situation ci-dessus ? Il y a un million de possibilités ici. Mais il y a aussi beaucoup de solutions OOC, malheureusement. Faites la distinction entre ce que vous faites et ce que votre personne fait.

Alors, comment pouvez-vous commencer à faire du jeu de rôle avec raison, me demanderiez-vous avec tant d’empressement et d’exigence ? L’état d’esprit. Qu’est-ce que c’est, demandez-vous ? Mettez-vous dans l’état d’esprit de votre personnage. Simple :

  • Qu’a fait votre personnage dans sa vie ?

  • Comment a-t-il/elle généralement réagi à ces choses ?

  • Quels sont ses problèmes ?

  • Quels sont ses traits de caractère ?

  • Comment pourrait-il les résoudre en tant qu’être humain à part entière ?

  • S’il a besoin de 5 000 $, que fera-t-il ?

 

Encore une fois, que fera-t-il ? Pas ce que vous allez faire, mais que va faire votre personnage ?

Je ne suis pas ici pour discuter de ce qui arrive à vos personnages après des événements majeurs comme celui-ci, bien que les deux sujets se suivent. C’est à vous de décider. Mais si vous comprenez comment enfin être capable de donner une raison à vos actions, alors avec ce genre de compréhension de votre personnage, vous devriez aussi être susceptible de deviner ce qui va leur arriver après.